Adapter l’aménagement de la forêt boréale

By 1 décembre 2016Blogue, Nouvelles sur l'EFBC

Les signataires de l’Entente sur la forêt boréale canadienne (EFBC) ont rendu public un cadre de planification intégrée et d’aménagement adaptatif cette semaine.

L’EFBC comprend six objectifs qui, mis en œuvre ensemble par une approche d’aménagement adaptatif, visent à faire progresser à la fois la conservation et la compétitivité du secteur forestier en forêt boréale. La force de l’entente sera de réaliser tous les objectifs d’une façon intégrée et efficace. Pour appuyer ces efforts, le cadre de planification intégrée et d’aménagement adaptatif présente un processus en sept étapes de prise de décisions et de planification pour le territoire de l’EFBC; il vise à aider les signataires à formuler des recommandations solides, transparentes et adaptables qui tiennent compte des valeurs sociales, économiques et environnementales. Ce guide contribuera à la mise en œuvre d’une approche uniforme de prise de décisions dans tout le territoire concerné, tout en permettant une flexibilité régionale, si nécessaire.

Le rapport se base sur les principes de l’aménagement adaptatif et de la prise de décisions structurée. L’aménagement adaptatif procure une approche systématique pour comprendre et gérer l’incertitude dans les décisions d’aménagement des ressources naturelles et offre des occasions d’apprentissage et d’application des connaissances acquises à l’aménagement. La prise de décisions structurée est une méthode systématique de détermination et d’évaluation des différentes options et de prise de décisions transparentes et défendables dans des situations qui se caractérisent par des compromis difficiles et des incertitudes. Globalement, ce guide aidera les signataires à formuler des recommandations scientifiques trans­parentes et justifiables pour atteindre les objectifs de l’entente.

« Recommander une approche active pour aménager de façon adaptative la forêt boréale est l’engagement central des signataires de l’EFBC », explique Aran O’Carroll, directeur général du secrétariat de l’EFBC. « C’est une approche qui reconnaît les limites de nos connaissances actuelles sur la complexité écologique, sociale et culturelle de ce vaste paysage, le plus grand écosystème terrestre du monde. »

Comme les signataires sont à différentes étapes de planification et de participation, le guide est conçu pour être utile à ces différentes étapes. On encourage les groupes qui commencent le travail à l’utiliser pour orienter toutes les étapes de planification et d’analyse. Ceux qui sont rendus plus loin peuvent s’en servir pour formuler et mettre en application des recommandations (comme le suivi et l’examen) et pour orienter les approches en matière de consultation, de participation, de recommandation, de réalisation et de documentation.

Selon Fiona Schmiegelow, conseillère scientifique principale de l’EFBC et présidente indépendante de son comité scientifique, « l’EFBC fait face à des décisions de planification complexes qui englobent de nombreux aspects à considérer.  Il y a rarement une réponse unique correcte aux questions soulevées et le contexte décisionnel est dynamique, car les conditions changent. Ce guide vise une approche systématique qui permet d’évaluer les options de façon transparente et d’établir un processus adaptatif d’évaluation et de révision des décisions à la lumière des nouvelles informations. Il s’agit d’une base solide pour que l’EFBC atteigne ses ambitieux objectifs. »

Pour lire le guide de l’EFBC sur la prise de décisions et l’aménagement adaptatif 

Pour en savoir plus sur la Dre Schmiegelow 


Kris McCleary est coordonnateur du comité scientifique de l’Entente sur la forêt boréale canadienne.