L’EFBC répond à l’appel de la ministre McKenna à collaborer pour forger des solutions au défi des changements climatiques

By 6 juin 2016Blogue

Comme nous l’a rappelé cette saison hâtive des feux de forêt au Canada, nos forêts boréales du Nord et les collectivités et industries qui s’y trouvent sont aux premières lignes des impacts cumulatifs de notre climat changeant : fréquence et intensité accrues des incendies de forêt et des inondations, sécheresses qui se prolongent, printemps hâtifs, etc. La ministre de l’Environnement et du Changement climatique, l’honorable Catherine McKenna, a récemment exhorté les Canadiens à travailler ensemble à forger des solutions au défi des changements climatiques de façon à protéger l’environnement et à favoriser une économie propre et prospère. Je suis très heureux de travailler avec une trentaine d’organisations du marché, de l’industrie forestière et du monde de la conservation, qui ont répondu à l’appel de la ministre et continueront de le faire. En prenant appui sur le leadership remarquable de l’industrie forestière à cet égard, qui a réduit ses émissions de gaz à effet de serre de 66 % depuis 1990, l’année de référence maintenant oubliée de Kyoto, les signataires de l’EFBC ont collaboré pour établir un terrain d’entente sur le vaste potentiel d’atténuation de la forêt boréale canadienne et des produits du bois qui en sont tirés et sur les synergies considérables possibles entre les stratégies d’adaptation et d’atténuation. Les signataires travaillent ensemble dans tout le Canada à des résultats en matière de conservation pour améliorer la résilience de la forêt boréale et faciliter l’adaptation aux impacts constants des changements climatiques, pour adapter les pratiques forestières de façon à réduire les effets écologiques de la foresterie, pour mieux comprendre les avantages de la conservation et des produits du bois par rapport aux produits concurrents en matière de changements climatiques et de biodiversité et pour réduire davantage les émissions de gaz à effet de serre. C’est l’experte des changements climatiques Florence Daviet, de la Société pour la nature et les parcs du Canada, qui a guidé ce travail pour le milieu de l’environnement. Pour l’industrie forestière et l’Association des produits forestiers du Canada (APFC), c’est Ben Filewod, un brillant consultant, qui a fait ce travail, en étroite collaboration avec le responsable technique de l’APFC, Bob Larocque, vice-président, Changement climatique, environnement et main-d’œuvre. Christine Burow, coordonnatrice des changements climatiques pour le secrétariat de l’EFBC, a appuyé le travail des signataires avec une gamme d’experts scientifiques et techniques indépendants provenant d’universités, de firmes de consultants et du gouvernement du Canada.

Aran O’Carroll

Lettre à l’honorable Catherine McKenna

Blogue de l’EFBC – Annonce du Défi 30en30 de l’APFC

Blogue de Ben Filewod – L’adaptation des forêts aux changements climatiques

Blogue de Christine Burow – Discussions sur la récolte de biomasse ligneuse pour contrer les changements climatiques

L’industrie canadienne des produits forestiers : une partie de la solution aux changements climatiques