Des choses bien intéressantes commencent à se produire dans la forêt boréale du centre-est de la Saskatchewan! Après beaucoup de travail, un nouveau plan d’aménagement forestier a été approuvé pour la zone d’aménagement Pasquia Porcupine. Normalement, l’approbation d’un PAF ne fait pas la manchette. Mais celui-là n’était pas habituel, car un autre processus était greffé à la planification, processus qui s’efforcerait de prendre d’autres mesures pour protéger le caribou et voir à un écosystème forestier sain, tout en maintenant un secteur forestier prospère pour la région. Je vais tenter d’expliquer brièvement ce qui a rendu ce processus si intéressant.

Si on se reporte à 2010, John Daisley, de Weyerhaeuser, et moi avons discuté pour la première fois de certaines idées innovatrices qui étaient adoptées au pays dans le cadre d’une nouvelle initiative appelée l’Entente sur la forêt boréale canadienne. Cette nouvelle entente était conçue pour amener « la paix dans les bois » en formant des groupes de travail régionaux qui tenteraient de formuler des recommandations à l’intention des gouvernements pour établir un réseau d’aires protégées dans tout le pays et pour protéger des espèces en péril dans la forêt, en particulier le caribou. Ces recommandations serviraient aussi à fournir aux entreprises forestières les meilleurs moyens de maintenir leur viabilité économique, de procurer des emplois et d’assurer une stabilité économique aux collectivités qui dépendent d’elles.

Un groupe de travail régional a été mis sur pied en Saskatchewan pour travailler avec John et moi, comprenant notamment des représentants de Tolko (Dave West) et de la Forêt modèle de Prince Albert (Mika Carriere) ainsi que d’autres représentants de la SNAP (Chris Miller) et de Weyerhaeuser (Wendy Crosina). Le groupe comprenait aussi notre coordonnatrice, Chanda Hunnie, et notre facilitateur, Alex Grzybowski. Des experts du milieu scientifique et de la modélisation ont été embauchés pour établir des points de départ et pour nous guider et le gouvernement provincial a été tenu à jour par des échanges d’idées et la recherche de domaines d’intérêt commun.

Plus important encore, tout au long du processus, les communautés autochtones et métisses locales ont été mobilisées. Nous avons rencontré les communautés à de nombreuses occasions, notamment lors d’activités de pêche, de tournées en hélicoptère et en bateau pour en apprendre le plus possible sur le territoire et sur son importance pour ces communautés. Nous avons aussi rencontré officiellement des conseillers pour nous assurer de suivre une voie qui convenait aux communautés. Finalement, nous avons embauché la forêt modèle de Prince Albert et Can North pour recueillir autant de connaissances traditionnelles que possible au sein des communautés, ce qui s’est fait dans les langues locales.

Je n’irai pas dans les détails et résultats des études et processus divers. Ils sont disponibles sur le site Web de l’EFBC pour ceux que ça intéresse. Il y a aussi un lien au bas de ce texte si vous souhaitez consulter les recommandations que nous avons formulées concernant le caribou et les idées que nous présentons au gouvernement quant à la création d’une aire protégée dans le secteur du lac Suggi/de la rivière Mossy/du delta de la rivière Saskatchewan. Voilà d’intéressants progrès et je vous encourage à consulter ces documents.

Mais la réalisation dont je suis le plus fier est qu’en tant que groupe, nous avons continué à croire les uns aux autres et à faire fonctionner tout ça. Il arrive trop souvent que les nouvelles idées qui surviennent, accompagnées des meilleures données scientifiques, des meilleurs procédés et de tous les experts que l’argent permet, manquent d’un ingrédient très important, soit la volonté de faire quelque chose d’extraordinaire, qui n’a peut-être jamais été fait auparavant. Je suis très fier de ce que notre groupe de travail a été en mesure d’accomplir. Nous avons convenu de sortir des sentiers battus et avons été heureux de voir qu’en le faisant, il devenait plus facile de trouver des objectifs communs avec les communautés des Premières nations et des Métis, avec la province et entre nous. Nous avons laissé les points de vue d’entreprise à la porte et mis les besoins des écosystèmes et des communautés locales au premier plan et sommes parvenus quelque part où les deux piliers de l’intégrité écologique et de la viabilité économique que nous souhaitions atteindre sont respectés.

Je n’en dirai pas beaucoup plus, parce qu’il est maintenant temps de célébrer nos réalisations. Mais pas pour longtemps. Le vrai travail commence maintenant, pour mettre en œuvre ces nouvelles idées dans le paysage et continuer à travailler avec les communautés locales pour commencer à constater le vrai changement qui, nous l’espérons sincèrement, découlera de tout le travail collectif que nous avons accompli jusqu’à maintenant.

Bravo à tous pour votre dur labeur et profitez du moment!

Congratulations to everyone for their hard work and enjoy the moment!

Recommandations pour la zone d’aménagement forestier Pasquia Porcupine

Map – East Central Saskatchewan Caribou and Protected Areas Plan English, Cree

Photos – Saskatchewan River Delta

CBFA Caribou Conservation Plan – A Career Highlight

Brochure « Un appui à la forêt boréale dans l’est de la Saskatchewan »: Français, Cree

A Plan Comes Together – Fraser Los, Canadian Geographic